INFO // CONTACT // IG // FB





“THE DIGGERS”















September 17, 2023
Fondation Royaumont, France




Souvent, la musique s’évade. Elle s’échappe des salles de concerts et rêve de retours à la nature. C’est pour cela que Royaumont a conçu le Carré magique, le dispositif sonore implanté à l’est de son potager : pour lui permettre de s’immiscer parmi les végétaux, de dialoguer avec le vent, de se muer en véritable « Chant de la terre ».

Tout jeune ensemble né à Royaumont, au sein de l’Académie Voix Nouvelles, Semblance met à profit cette installation pour faire entendre les œuvres de trois compositrices elles aussi soucieuses de renouer avec leur environnement. Née en Nouvelle-Zélande, Annea Lockwood s’est souvent basée sur des enregistrements de sons naturels. Pour Bayou Borne, for Pauline, elle a imaginé que chaque musicien suivrait le fil d’une rivière imaginaire, entre mélodies des méandres et derniers ajustements au confluent. L’Etats-Unienne Julie Zhu lui répond avec The Diggers, une plongée dans les multiples couches du sol, aux racines du vivant. Avec Nodes, various, sa compatriote Catherine Lamb interroge également la perception que l’auditeur a de l’espace. Très subtile, faite de transformations infimes, sa musique nécessite le plus grand calme, comme, d’ailleurs, l’écoute du frémissement des plantes caressées par la brise ou l’audition du chant du

troglodyte mignon qui habite le bosquet voisin.





Programme:

Annea Lockwood (NZ), Bayou-Borne, for Pauline (2016), pour ensemble et électronique (20’)

Julie Zhu (US), The Diggers (2023 - commande de la Fondation Royaumont avec le soutien de Michèle Gagliano), pour ensemble et électronique (20’)

Catherine Lamb (US), Nodes, various (2010), pour sept oscillateurs (15’)